Expositions : en vrac

Quelques images en vrac des différentes expositions que les visiteurs ont pu découvrir sur le festival

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Conférence Amazing Science, l’exposition

Conférence Amazing Science, l’exposition

Avec Claude Ecken, Gérard Klein, Mickael Tanter et Serge Lehman
Animée par Roland Lehoucq

[youtube http://youtu.be/okbYPuQ5Sck]

Le Pôle Sciences des Utopiales présente le robot Curiosity

Le Pôle Sciences des Utopiales, immiscé dans un angle, entre les deux espaces de conférence, discute non pas science-fiction mais Curiosity. Pour rappel, ce robot, parti en novembre de l’année dernière et qui a atterri en août cette année, a été développé pour explorer Mars.

« Notre labo a développé une partie du robot », explique l’une des scientifiques sur place, « on travaille au CEA et on a collaboré avec le CNES ». Hier, une conférence, donnée par l’un des collègues du stand, avait pour but de définir les nouveaux défis – scientifiques et techniques – qui régissent l’exploration de Mars.

« On travaille sur une technique qui s’appelle LIBS (Laser Induced Breakdown Spectroscopy), dont le but est de focaliser un laser sur une surface. Ainsi, ça va chauffer la matière et la vaporiser, ça va créer un plasma et, en se refroidissant, ce plasma va émettre de la lumière qu’on va récupérer », annonce l’une des scientifiques du stand. « Chaque élément présent dans la matière va émettre une seule longueur d’onde et donc une seule couleur. Nous, on regarde quels éléments en ressortent et comment est composé notre échantillon ».

« Un laser vaporise quelques micromètres cubes de matière et les transforme en plasma. En analysant sa signature spectrale, on déduit les éléments chimiques qui le composent. Le LIBS fonctionne en temps réel, à distance si nécessaire », note Amazing Stories, l’une des expositions adjacentes.

Et c’est un système LIBS, dont le concept a été développé par le CEA, qui a été embarqué sur le robot Curiosity et envoyé sur Mars, « où il permettra d’analyser à distance et sans prélèvement les roches ».

Pour l’anecdote, on apprend qu’un seul des membres de l’équipe est lecteur de SF. D’ailleurs, « c’est lui qui a travaillé sur le robot Curiosity », ajoute notre scientifique interrogée.

Ania Vercasson

Expo Fragile Territories

Avec Fragile Territories, Robert Henke a conçu une troublante installation mêlant son et laser dans un perpétuel mouvement, sans fin ni début, entre construction mathématique et création aléatoire, harmonie et opposition.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

[youtube http://youtu.be/NSmLJS6oViU]

L’Odyssée d’Étienne Rey : une installation immersive

Cette année, Les Utopiales présentent des expositions majeures et innovantes. Parmi elles, Étienne Rey expose pour la première fois un travail interactif qui explore les perceptions de notre monde.

Odyssée, la nouvelle installation immersive qui préside près de l’entrée (à gauche) des Utopiales, est un voyage stroboscopique « au cœur de la matière lumineuse, où la présence physique du spectateur importe autant que l’action qu’il va conduire ». En effet, Étienne Rey place le spectateur au cœur de son œuvre afin qu’il la modifie, l’expérimente et s’interroge lui-même sur le nouveau monde créé. Immergé au cœur d’un long tunnel noir où deux faisceaux lumineux, face à face à chacune des extrémités de la longueur, le spectateur est plongé dans de nouveaux univers sensoriels et mentaux, où le temps et l’espace semblent troublés et altérés.

Au confluent de la physique et des expérimentations sur la perception, avec comme support une brume lumineuse qui se meut suivant le parcours des spectateurs et leur approche du faisceau (s’élargissant pour ceux qui se situent à l’arrière, jusqu’à parfois disparaître et nous laisser dans un « froid-vide », seul ; ou se rétrécir au fur et à mesure que l’on s’avance au cœur du faisceau, créant un espace extrêmement étroit qui nous enserre de rayons bleutés ou blanchâtres), symbolise la traversée « de cette Odyssée », en référence au film de Kubrick.

Voici « un univers étranger à la fois extérieur et intérieur à nous », « un seuil sensoriel autant mental que conceptuel » qui appréhende un espace « où les distances deviennent élastiques, les références mobiles et l’équilibre précaire ».

Ania Vercasson

Expo Modern Ghost

L’exposition Modern Ghost est installée au Lieu Unique. Elle est réalisée le collectif belge Hell’O Monsters, qui regroupe trois personnalités : Jérôme Meynen, Antoine Detaille et François Dieltiens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Expo Libs

Analyser la surface de Mars, telle est la mission actuelle de la NASA. Pour ce faire, un tout nouveau robot, nommé Curiosity a été lancé en novembre 2011 et a amarsi (atterri sur Mars) il y a quelques mois, en août 2012. Les Utopiales sont l’occasion de rencontrer certains des chercheurs qui ont mis au point un des systèmes d’analyse embarqués par Curiosity, le ChemCam. Cet instrument permet d’analyser les roches alentours, de 1 à 10 m environ, et de déterminer les prélèvements à effectuer. Il utilise pour ce faire une technique basée sur le spectre lumineux spécifique des roches transformées en plasma par un rayonnement laser pulsé. Grâce à une communication constante en temps réel entre les chercheurs et le robot, seules les éléments intéressants sont prélevés et analysés plus finement par Curiosity. Cette technique développée par le CEA, et par les chercheurs présents aux Utopiales, s’appelle le Libs. Le robot Curiosity et ce projet sont le fruit d’un appel d’offre lancé en 2004 par la NASA et d’une collaboration étroite entre le CEA et le CNES.

Les visiteurs des Utopiales qui s’arrêtent au stand de Curiosity peuvent ainsi voir une démonstration de la technique du Libs, parler avec ces chercheurs passionnants et passionnés et visionner des images réelles ou virtuelles de Mars.

Kathleen Zylbersztejn